Dois-je-faire 5/2 ?

Je fais le quiz !

Est-ce que je vise une école en particulier dans laquelle je rêve d'entrer et qui me semble accessible ?
Ai-je des lacunes qui me semblent insurmontables dans une ou plusieurs matières ?
Si oui je précise dans quelles matières :
Ai-je identifié mes points faibles en 3/2 ?
Ai-je identifié les causes de mon échec en 3/2 ?
Si oui quels sont-ils ?

Vos réponses au quiz

Dois-je-faire 5/2 ? [Texte]

La question du jour : dois-je faire 5/2 ? Je suis Raphael LAGUIONIE, professeur en classe préparatoire et cofondateur du site methodup.fr. On se pose la question ensemble et on n’y répond.

Pour se replacer dans le contexte, faire 5/2, c’est repasser le concours en redoublant sa deuxième année de prépa. Pour la petite histoire, dans les prépas scientifiques dont la voie royale était d’intégrer l’école polytechnique surnommée l’X, si l’on intégrait entre un et deux ans on était qualifié de 3/2 car l’intégrale de 1 à 2 de xdx est égale à 3/2 et 5/2 pour ceux qui intégraient entre deux et trois ans.

On est bien loin de ce temps et énormément d’école recrutent aujourd’hui sur les concours prépa. En lettre on appelle cela cuber. L’objectif est toujours le même : avoir une meilleure école a l’issue de son deuxième passage au concours.

Alors pour aborder la question de la 5/2, je vous propose un cheminement à travers quatre étapes : mon expérience personnelle, les inconvénients, les avantages, et les pistes de réflexion si vous êtes toujours indécis.

Alors je vais commencer par mon expérience à moi. Personnellement j’ai fait 5/2 avec l’objectif très clair depuis le début de ma prépa qui était d’intégrer l’Ecole normale supérieure de Cachan. Toujours très personnellement, cela a été très bénéfique pour moi car j’ai réussi à intégrer l’ENS mais aussi pour beaucoup d’autres raisons. Premièrement, cela a énormément renforcé ma motivation pour atteindre mon objectif. Plus de deuxième chance… Ensuite j’ai pu prendre beaucoup de recul vis-à-vis de moi-même et de la notion d’échec. Pour resituer le contexte je n’avais jamais été réellement confronté à ce soi-disant échec et c’est parfois
dans la difficulté que l’on apprend le plus en prenant un certain recul, une distance, à lâcher prise vis-à-vis des éléments que l’on ne peut pas toujours maîtriser entièrement. Cela m’a réellement rendu plus fort en cela. Pour parler plus franchement, je m’étais toujours investi pour réussir tout ce que j’avais entrepris : mon brevet, mes permis, mon bac avec mention et la j’étais confronté à un échec, ou du moins ce que je considérais comme un échec. Comment est-ce possible que je n’ai pas le concours que je souhaite ? Alors j’aurais pu en rester là et refaire les mêmes erreurs un an de plus, je n’aurais pas de meilleurs concours. Au contraire, je me suis remis en question et j’ai réellement fait un bon dans mon développement personnel. Alors, je pourrais faire une vidéo sur la manière d’aborder la 5/2, mais ce n’est pas l’objet tout de suite.

Revenons-en à nos moutons, cette expérience a été très bénéfique pour moi mais ce n’est pas du tout facile à vivre. Il y a en effet certains inconvénients à faire 5/2. Premier point, vous voyez tous vos anciens camarades partir et évoluer et vous avez l’impression de revenir dans la même chose. En plus, c’est la prépa, ce n’est pas forcément les années que l’on a envie de refaire. C’est parfois frustrant. Ça, c’est un point négatif mais je pense que ça passe au bout de quelques semaines, donc ça ne doit pas être votre premier critère de choix. Deuxième point : rien ne vous dit que vous aurez une meilleure école, vous pouvez tomber malade, vous pouvez ne pas arriver a progresser suffisamment pour être meilleur que les 3/2 et leur bonus. Il
y a un dicton qui dit : mieux vaut un tiens que deux tu l’auras. Cependant, dans les concours, le jeu en vaut souvent la chandelle. Il s’avère d’expérience que la majorité des personnes qui abordent leurs 5/2 dans de bonnes dispositions avec des objectifs clairs et motivé en termes de progression vis-à-vis de leurs points faibles identifiés en 3/2 ont quasiment systématiquement une meilleure école. Attention j’ai bien utilisé les mots-clés importants : objectifs clairs, motivation, progression vis-à-vis des points faibles… de plus, votre expérience de 3/2 avec un premier passage des concours est un avantage énorme pour votre 5/2.

Pour résumer, le choix de la 5/2 est très simple dans les cas suivants. Vous n’avez pas eu le concours : il faut faire 5/2. Vous avez eu un concours et vous en avez vraiment marre la prépa : intégrer en 3/2. Vous avez eu un concours correct, vos professeurs pensent que vous pouvez faire mieux 5/2 mais vous n’êtes pas convaincu de votre motivation : intégrer en 3/2. Dernière possibilité, vous avez un concours qui n’est malheureusement pas celui que vous vouliez, les professeurs vous sentent capable de réussir en 5/2 et vous êtes motivés pour réussir : pas d’hésitation il faut faire 5/2. Vous l’avez compris votre motivation réelle est un point clé de votre réussite. Un autre élément important dans votre choix est l’avis de vos professeurs. Ils ont plus d’expérience que vous de ces situations et seront d’un conseil précieux dont il ne faut pas se passer. N’hésitez pas a les contacter par e-mail même pendant les grandes vacances au moment des choix, il y a de grandes chances qu’ils vous aident dans votre choix.

Après cela, il vous est toujours indécis, Je vous ai préparé une série de questions sous forme d’un quiz rapide disponible sous cette vidéo si vous êtes sur le site methodup.fr ou en vous rendant sur le site. Les réponses que vous donnerez à ces questions constituent des pistes de réflexion pour vous aider dans votre choix.

J’ai réalisé une autre vidéo pour compléter celle-ci et décrypter vos réponses au quiz. Pour terminer cette vidéo, deux choses importantes. La première : n’hésitez pas à laisser des commentaires sur cette vidéo pour partager votre expérience de la 5/2, poser des questions, nous donner votre point de vue, éventuellement me dire si vous voulez que je fasse une vidéo sur des thèmes particuliers comme comment aborder la 5/2 ou tout autre sujet. Une dernière chose, n’hésitez pas à la fin de mettre un pouce vert si cette vidéo vous a plu et que vous en voulez d’autres.

Je vous remercie tous et à bientôt !

Vos réponses au quiz [Texte]

Vous venez de visionner la vidéo “dois-je faire 5/2 ?” et vous avez répondu au quiz sur le site methodup.fr. Si ce n’est pas encore le cas je vous conseille de le faire avant de visionner cette vidéo en cliquant sur le lien qui s’affiche.

Si vous regardez cette vidéo c’est que vous êtes toujours indécis quant au choix de la 5/2. Analysons les réponses que vous avez faite au quiz.

La première question était :”Est-ce que vous visez une école en particulier dans laquelle vous rêvez d’entrer et qui vous semblent accessible ?” Si oui c’est un point très positif pour le choix de la 5/2 et cela rejoint le point sur la motivation et il est beaucoup plus simple de réussir en 5/2 avec un objectif clair et identifié.

La seconde question : “Avez-vous des lacunes qui vous semblent insurmontables dans une ou plusieurs matières ?” Cette fois ci si vous avez répondu oui, cela est plutôt un point négatif pour le choix de la 5/2 d’autant plus si les matières en question sont des matières littéraires. Si vous avez des blocages dans des
matières comme le français, la philosophie ou l’anglais il est difficile de combler en un an des lacunes qui sont souvent le résultat de plusieurs années de déficit. Ce n’est pas bien entendu impossible mais il vaut mieux ne pas s’attendre à des merveilles. Les matières scientifiques sont quant à elles plus facilement rattrapable avec un travail régulier sur un laps de temps d’environ un an.

La troisième question était : “Avez-vous identifié vos points faibles en 3/2 ?” Si
oui vous avez fait la moitié du chemin et vous savez s’ils sont surmontables dans l’optique d’une 5/2. Souvent identifiés clairement et honnêtement
ces problèmes contribuent grandement à leur résolution.

Les questions d’après s’intéressaient aux causes que vous avez pu identifier. Elles peuvent être un manque de temps entre 3/2. Si c’est le cas il est probable que la 5/2 soit bénéfique car vous aurez plus de temps pour approfondir les notions que vous avez survolées en 3/2 et donc c’est un choix cohérent de faire 5/2 et ça vous permettra certainement d’aller plus loin que votre 3/2.

Si vous avez coché oui pour la proposition “ça ne m’intéressait pas trop”, vous l’avez compris si ça ne vous intéressait pas en 3/2 il y a peu de chances que ça vous intéresse en 5/2 et l’intérêt et la motivation risque de ne pas être au rendez-vous en 5/2. Mon conseil, intégrer en 3/2.

Si vous avez eu des problèmes de santé ou familiaux là il est difficile de vous orienter sans connaître la nature de ces problèmes. De manière générale si c’était un ou plusieurs événements passagers qui ne risquent pas d’influencer votre 5/2 alors il n’y a pas de contre-indication à faire 5/2 mais encore une fois attention à
votre condition physique et mentale qui doivent être bonnes pour pouvoir bien
aborder votre 5/2.

Pour conclure sur la question de la 5/2, outre les aspects rationnels pour ou contre ainsi que votre état d’esprit lors de la prise de décision il est très important de ne jamais regretter votre choix comme dans tous les choix, personne ne peut prédire si l’autre choix aurait été meilleur ou plus mauvais pour vous.

Je vous remercie d’avoir suivi cette vidéo et j’espère vous avoir aidé dans votre choix qui vous l’avez compris est le bon.

Je vous remercie et à très bientôt.

Partager cette page